La maison

Livre

Becker, Emma. Auteur

Edité par Flammarion. Paris - 2019

A 23 ans, l’auteure décide d’aller vivre dans une maison close de Berlin. Son séjour de deux ans et demi lui permet de dépeindre la vie des filles et les coulisses de ce monde interdit. Prix Blù Jean-Marc Roberts 2019, prix du Roman-News 2019.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Troublant et puissant! 5/5

    Fascinée par le monde des maisons closes, Emma Becker a passé plus de deux ans dans deux d’entre elles à Berlin, et surtout dans « La Maison » où elle s’est engagée corps et âme, et en a ramené le récit d’une expérience tout à fait personnelle et passionnante. J’ai adoré être emmenée et très vite envoutée par ce roman. Par la façon dont Emma Becker avance sans masque, avec aplomb et enthousiasme dans cette aventure. Par toutes les questions qu’elle se pose. Par son écriture fluide, précise. Son regard plein d’amour sur ces femmes (ses collègues, donc) dont elle peint des portraits magnifiques et émouvants. La tendresse avec laquelle elle décrit aussi la plupart des hommes qui fréquentent «La Maison», révélant leur solitude, leur vulnérabilité, et le respect finalement qu’ils ont envers ces «filles». « La Maison » est certes autobiographique, mais c’est avant tout un roman, un vrai, où le sujet ne prend pas le dessus sur la forme. Emma Becker n’enjolive rien des situations glauques et parfois violentes, mais elle les écrit comme tout le reste, avec exigence et bienveillance. Un grand livre d’une grande artiste, d’une femme qui aime être femme, qui s’émerveille des femmes et qui sait brillamment le dire. Un roman qui résonne physiquement et intellectuellement, puissamment !

    par Caroline B Le 18 mai 2020 à 17:28